fbpx
Découvrez gratuitement le guide : Comment créer votre ferme à champignons

La consommation électrique d’une ferme à champignons

Sommaire

Dans cet article je vais vous parler de la consommation électrique sur une ferme à champignons. Je vais vous présenter mon installation électrique qui, je vous préviens déjà, est vraiment basique. J’ai des petites connaissances en électricité, mais ça ne va pas très loin. À la fin de l’article, je vous parlerai de la consommation totale et de son coût pour ma ferme. 

Une vidéo sur le même sujet.

Consommation électrique de la chambre de culture

On va tout de suite parler de la chambre de culture et des outils qui y fonctionnent à l’électricité. Je mets le maximum de prises à l’extérieur. Le mieux étant d’avoir la totalité de vos prises en extérieur et dans un compartiment étanche. 

Le premier poste de consommation important est l’humidificateur. Les transformateurs font entre 300 et 500W, heureusement ils ne fonctionnent pas tout le temps. Le ventilateur de l’humidificateur consomme aussi de l’énergie.

Ensuite, on a les lumières, bien sûr, des LED. Ce n’est pas très puissant, mais c’est assez conséquent comme dépenses énergétiques, car c’est allumé 12 heures par jour. J’ai 3 barres LED de 40 watts, donc environ 120 watts allumés 12 heures par jour. 

Et la dernière dépense énergétique de la cave, c’est bien sûr l’extracteur d’air qui va me servir à sortir le CO₂ de la cave. C’est un ventilateur 50 watts. Je le laisse fonctionner 24 heures sur 24. Voilà, ça vous donne un peu une idée de la consommation de la cave.

J’ai aussi une petite lampe UV ici qui me sert à tuer les mouches. Ça, ça ne consomme quasiment rien, 10 watts environ. C’est allumé tout le temps, mais ce n’est pas une grosse dépense énergétique. 

La pasteurisation : la plus grosse consommation électrique

C’est la fabrication et la pasteurisation du substrat qui est la plus consommatrice d’énergie. Sur ma ferme la pasteurisation se fait à l’électricité, mais vous pourriez aussi la faire au gaz ou à froid. C’est un important poste de consommation, car je le fais fonctionner 1 fois par semaine et il tourne pendant 15 à 20 heures.

Si vous aimez cet article, vous aimerez surement aussi :   Comment fabriquer un incubateur maison ?

Tout de même, il est équipé d’un contrôleur PID, ce qui fait qu’il va consommer moins d’électricité lorsqu’il va arriver à la température désirée.  

Pour l’instant, je suis branché sur le même compteur électrique que ma maison, car c’est ce qu’il y a de plus pratique.

C’est donc vraiment difficile de savoir ce que je consomme réellement et aussi de savoir combien mon pasteurisateur consomme. 

Ce que je peux vous dire par contre, c’est que j’ai une résistance de 2 500 watts dedans et qu’elle va tourner à plein régime pendant cinq à huit heures avant que le PID prenne le relais et la fasse fonctionner que de temps en temps pour maintenir la température tout au long de la pasteurisation. 

La salle d’incubation : l’autre grosse dépense énergétique

L’autre poste qui va consommer pas mal sur une ferme à champignons, c’est bien sûr la salle d’incubation. C’est la salle que vous devez maintenir à 20°C jour et nuit, toute l’année. 

J’ai donc un chauffage à l’intérieur qui est sur un régulateur et qui va chauffer la salle toute l’année, mais j’ai aussi un climatiseur parce que pendant l’été, je n’ai pas besoin de chauffer, mais j’ai besoin de rafraîchir parce que comme un peu partout en France maintenant, on a des températures qui montent au-dessus de 30 degrés et ça, dans la salle d’incubation, ça ne marche pas du tout. Ça m’est arrivé une fois quand je n’avais pas mon climatiseur, de monter au-dessus de 30 et le mycélium de mes champignons n’est pas mort, mais par contre, le trichoderma a pris le dessus, ce qui m’a fait perdre toute une production, enfin, sur une semaine en tout cas.

Ma salle d’incubation est aussi mon labo. J’ai quelques outils qui consomment dedans, mais c’est assez anecdotique. Il y a la hotte à flux laminaire et le scelleur thermique.

Comment diminuer la consommation électrique

Les grosses dépenses énergétiques proviennent de poste ou l’on cherche à chauffer ou refroidir quelque chose. Il faut donc chercher la meilleure isolation pour votre salle d’incubation ou votre stérilisateur.  

La deuxième chose importante est la provenance de votre énergie. La géothermie ou la pompe à chaleur vous coûtera sans doute moins cher que d’autres types de chauffages.

Conservation des champignons : chambres froides et autres

Le dernier gros poste de consommation électrique est la conservation des champignons au froid. Les champignons s’ils ne sont pas stockés au froid après récoltes périmées très rapidement. C’est pourquoi je suis équipé d’un congélateur que j’ai transformé en frigo pour conserver mes cagettes de champignons en attendant les livraisons ou le marché. 

Si vous aimez cet article, vous aimerez surement aussi :   Les sacs de culture pour cultiver des champignons [Guide Complet]

Dans le futur j’envisage d’investir dans une chambre froide ou une armoire réfrigérée.

C’est un poste auquel il faut penser, car tout comme l’incubation, il fonctionne toute l’année 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Sécurité et électricité

Tout ce qu’il y a dans la chambre de culture est exposé à l’humidité, c’est donc beaucoup mieux que ce soit dans des boîtes étanches ou mieux à l’extérieur de la chambre de culture. Moi, j’ai quand même quelques prises qui traînent à l’intérieur. Avec le temps, je vais essayer de les mettre dans des boîtes étanches. Je sais que ce n’est pas parfait, mais ça fonctionne comme ça pour l’instant. 

Ensuite, vous pouvez aussi mettre des capteurs de fumée. Ça ne coûte vraiment rien. Au niveau de la stérilisation, surtout, si jamais ça prend feu, vous serez prévenus. Pareil au niveau des installations électriques, mettez des capteurs de fumée à côté, ça ne coûte rien et vous aurez un peu plus de sécurité. 

Mes installations électriques sont juste branchées sur celles de la maison. J’essaye d’avoir le moins de trucs possible sur chaque prise. J’ai quand même branché, pour tout ce qui est incubation, un disjoncteur spécifique qui protège un peu tous mes appareils dans cette pièce- là. Mon stérilisateur, qui est quand même le truc le plus puissant, est branché sur une prise seule. 

Le coût de la consommation électrique de ma ferme à champignons

Je dépense à peu près 100 € par mois d’électricité. Encore une fois, c’est approximatif parce que c’est l’électricité qui est mélangée avec celle de ma maison, mais j’ai soustrait ce que consommait ma maison en moyenne avant que je commence mon activité. 

Vous connaissez à peu près la taille de ma ferme. Je produis en petite quantité tout seul une tonne de substrat maximum par mois. Ça vous donne un peu une idée de ce que ça coûte en électricité. 

Conclusion

Les quatre postes de consommation électrique principaux de la ferme sont donc la chambre de culture, le stérilisateur, la salle d’incubation et la conservation au froid des champignons.

Il y a bien sûr d’autres postes qui s’y ajoutent, mais ce sera le sujet d’un autre article.

Merci d’avoir lu jusqu’ici, n’hésitez pas à commenter et à bientôt.

Certains liens dans mes articles sont des liens affiliés. C’est-à-dire que je touche une petite commission qui n’a aucun effet sur votre achat lorsque vous les utilisez. Je ne conseille que des produits dont je suis convaincu de la qualité.

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Articles Populaires
fournisseur mycélium fiable
Mycelium : fournisseurs fiables
comment devenir cultivateur de champignon en france
Comment devenir cultivateur de champignon ?
champignons sans kit
Faire pousser des champignons sans kit c’est facile !
sciure de bois pour cultiver des champignons
Le meilleur substrat pour cultiver des champignons
culture pleurote sur paille
Comment cultiver des pleurotes sur de la paille ?
Merci d'avoir lu cet article