fbpx
Découvrez gratuitement le guide : Comment créer votre ferme à champignons

Comment fabriquer un stérilisateur maison ? 

Sommaire

Fabriquer un stérilisateur est un passage obligé lorsque l’on veut cultiver des champignons.

Les autoclaves sont fortement contrôlés en Europe et donc malheureusement souvent trop chers ou trop petits.

Heureusement, il existe un autre moyen de stériliser le substrat, c’est la super pasteurisation comme l’appellent les Américains. On applique de la vapeur d’eau à un substrat à pression atmosphérique pendant une longue période jusqu’à obtenir la température désirée. Ce n’est pas une véritable stérilisation, mais c’est suffisant.

Dans cet article je vais vous guider pas à pas dans la fabrication d’un super pasteurisateur dans un baril en métal utilisable avec du gaz ou de l’électricité.

Une vidéo sur le même sujet

Fabriquer un stérilisateur dans un baril en métal 

fabriquer un stérilisateur
Retrouvez une vidéo où j’explique la fabrication de mon stérilisateur sur YouTube

Ce type de stérilisateur est très couramment utilisé chez les cultivateurs de champignons. Il est facile de se procurer un baril en métal et l’assemblage reste assez simple (surtout si vous comptez l’utiliser au gaz). 

D’après mes recherches c’est Myers Mushroom (un américain que vous pouvez retrouver sur YouTube) qui a démocratisé ce genre de super pasteurisateur. 

Il commercialise d’ailleurs son modèle sur Bubbas Barrel. Ils ne livrent bien sûr pas en Europe, mais vous pouvez regarder les photos pour vous en inspirer.

Le principe de base est de chauffer de l’eau dans le fond du baril afin d’exposer à la vapeur le substrat qui repose en hauteur sur un faux fond.

À ce système on peut rajouter un contrôleur PID (indispensable avec l’électricité), mais ça nous le verrons en fin d’article.

Le matériel pour fabriquer un stérilisateur 

Un baril en métal

Premièrement il vous faut un baril en métal de 200-250L c’est la base. Vous pouvez en choisir un plus grand si c’est nécessaire pour votre production.

Sachez que dans un baril de 250L on peut mettre 80-100kg de substrat à la fois.  

Un baril qui ferme hermétiquement n’est pas une obligation, mais il faut qu’il ait un couvercle. 
Un baril en inox est un meilleur choix, car il ne rouillera pas, mais sera plus cher.

Vous pouvez en trouver sur le bon coin, mais sinon voici deux exemples de sites qui en vendent. 

https://www.polsinelli.it/serbatoio-inox-200-l-P276.htm

https://www.icko-apiculture.com/fut-neuf-10-8-10-int-blanc-alimentaire-sans-bisphenol.html?gclid=CjwKCAiA3pugBhAwEiwAWFzwdb5oBCF0MisG594uLfPe-DCFuXBKQnPnLOFHCW6INLeb8eXeQcD5cRoCy3sQAvD_BwE

Un brûleur à gaz ou résistance électrique

Selon votre installation et l’accessibilité des sources électriques, vous allez devoir choisir entre le un brûleur ou une résistance pour faire monter l’eau en température.

Pour les débutants qui ne veulent pas se prendre la tête et qui veulent un système fonctionnel rapidement, je conseille de choisir le gaz. Si votre environnement le permet bien sûr. Le gros avantage avec le gaz c’est que vous n’avez besoin de rien d’autre. Un baril, de l’eau, un brûleur à gaz avec une bonbonne c’est tout. Évidemment cela consomme souvent plus que l’électricité (il est tout de même possible de brancher un contrôleur PID sur du gaz à l’aide d’électrovanne à gaz).

Si vous préférez utiliser une résistance électrique, je vous conseille une puissance minimale de 2000W. Plus la résistance sera puissante, moins de temps prendra la stérilisation et plus facilement l’eau montera en température. 

Attention tout de même, une prise de 220V traditionnelle(donc sur un circuit 16A) ne peut supporter que jusqu’à 3500W. 

En terme de résistance, vous trouverez votre bonheur sur ce site.

Contrôleur de température PID 

Pour contrôler la montée en température et la maintenir sur une longue période en consommant le moins possible, il vous faut un contrôleur de température PID

Le plus simple c’est un contrôleur inkbird comme celui-ci. J’en ai plein chez moi, ils servent à tellement de chose en myciculture.

contrôleur température stérilisation
Inkbird ITC-308

C’est peu cher et très efficace. Attention tout de même la puissance maximale admissible de la résistance doit être de 2200W avec ce contrôleur.

L’autre solution est de fabriquer soit même un contrôleur PID qui pourra donc accepter une puissance plus grande et qui apprendra avec le temps, ce qui vous fera faire quelques économies. 
Je reviendrai sur ce sujet dans un article séparé.

Vous aurez aussi besoin d’une autre sonde pour mesurer la température à l’intérieur des sacs. Voir deux si vous utilisez du gaz. Les sondes types pic à viande avec un cable fonctionne très bien. Voici celle que j’utilise.

sonde température sac de substrat champignon
Sonde pour mesurer la température à l’intérieur des sacs de substrat

Une valve de flottaison

Le principe de la valve de flottaison est de rajouter de l’eau dans le fond du baril lorsque celle-ci devient insuffisante. Comme dans les toilettes 😉

Personnellement, je n’ai pas trouvé son utilisation indispensable. L’eau que je mets dans le fond du baril est largement suffisante pour subvenir au besoin d’une tournée. Malgré tout si ça vous rassure ou que vous avez un temps de stérilisation très long, en voici une en Inox, c’est mieux sur le long terme.

valve de flottaison
Valve de flottaison INOX

Cette valve est à basse pression, il faudra donc un réducteur de pression si vous la branchez directement sur le réseau. 

Fabriquer l’isolation du stérilisateur

Isoler son baril n’est pas indispensable si vous travaillez en intérieur, mais vous fera faire des économies. Par contre à l’extérieur pendant les mois d’hiver, elle devient très importante. Le baril n’atteindra pas la température désirée sans elle s’il fait 0°C dehors.

Je vous conseille soit la laine de roche qui est ininflammable. Soit de l’armaflex que vous pouvez entourer d’une housse en Nylon comme sur les bubbas barrel.

Fabriquer un stérilisateur avec un faux fond

Enfin il faut créer un faux fond qui se trouvera juste au-dessus de l’eau, mais pas trop haut pour conserver un maximum de place.

Pour cela vous pouvez utiliser n’importe quel type de plaque en métal du bon diamètre. Ou une grille de barbecue comme moi. Celle ci est parfaite pour un baril classique de 60cm de diamètre.

grille barbecue ronde

L’évacuation d’eau

Vous pouvez rajouter une vanne d’évacuation de l’eau. 

Celle-ci vous permettra de nettoyer plus facilement le baril.

Vanne en 12×17

Fabriquer le stérilisateur

Perçage et fixation des éléments

Lorsque vous avez votre baril, la première étape est de le percer au bon endroit.

Utilisez une scie cloche du bon diamètre afin de percer le trou pour la résistance (si c’est votre cas) ainsi que le trou pour la valve de flottaison et l’évacuation d’eau. 

La résistance et l’évacuation de l’eau doivent être le plus bas possible. Afin de laisser un maximum de place au-dessus pour mettre un maximum de substrat dans le baril. 

La valve de flottaison, si vous en utilisez une, doit être au-dessus du niveau de l’eau, mais pas trop haut non plus pour ne pas bloquer la mise en place du faux fond. 

Les valves sont normalement réglables en hauteur pour changer le niveau d’eau dans le baril.

Installation du faux fond 

fabriquer un faux fons de stérilisateur

Placez dans le fond du baril, des briques, des parpaings ou tout autre élément résistants à la chaleur et susceptibles de soutenir 100 kg de substrat. 

Si vous êtes bricoleur, vous pouvez aussi fixer des pièces en métal directement sur le baril. Ce qui aura un rendu plus pro.

Rajouter votre faux fond par-dessus.

Installation de l’isolation

isolation du pasteurisateur vapeur

C’est assez simple, découper l’isolation aux dimensions du baril.
En prenant garde à ne pas mettre l’isolation trop bas si vous utilisez du gaz.
Le mieux étant de rajouter un pare flamme sur le bas du baril.

Si jamais vous avez oublié vos formules de collège, le périmètre d’un cercle se calcule grâce à cette formule :

 DIAMÈTRE X π

Vous pouvez fixer tout ça avec du scotch ou des tendeurs.

Branchements

contrôleur de température PID

Connectez la résistance au contrôleur de température. 

Faites un tout petit trou en haut du baril (je préfère sur le côté) pour glisser la sonde. 

Ça peut aussi être la sonde indépendante si vous utilisez du gaz.

Connectez la valve de flottaison à la source d’eau grâce à un tuyau de lave-vaisselle ou autre.

Utilisation du super pasteurisateur

Testez d’abord votre pasteurisateur à vide. Afin de voir si tout se passe bien, si rien ne fuit et s’il monte en température assez rapidement. 

Ensuite, lancez un premier cycle avec du substrat  en surveillant. Si tout se passe bien après ce premier cycle, vous pouvez le faire tourner la nuit, c’est tout de même plus pratique, ça fait gagner du temps.

N’oubliez pas de placer les deux sondes de température à l’intérieur du baril et dans le substrat. Sans ces deux mesures, vous ne pouvez pas savoir si vous faites bien les choses. 

Le but est de maintenir au moins 90°C dans le baril, mais ça peut monter jusqu’à 100 parfois. Jusqu’à ce que la température interne du substrat atteigne 90°C pendant 1h au minimum.  

En été avec un système à gaz, ça peut être aussi rapide que 4-5h. 

Avec un système électrique, c’est souvent plus lent et ça peut durer 12 à 20h.

Conclusion 

Voilà, votre stérilisateur à substrat de champignon est terminé ! Ce n’était pas si compliqué à fabriquer non ?

Pour résumer, il vous aura fallu un baril, une source de chaleur (gaz ou résistance électrique), un faux fond et des sondes de températures.

Prenez le temps de bien le tester et de vérifier que tout fonctionne bien avant de lancer la grosse production.

J’espère que j’aurais été assez exhaustif dans cet article. S’il vous reste une question, n’hésitez pas à la poser en commentaire.

Si vous connaissez de nouvelles manières innovantes de pasteuriser le substrat, partagez ça en commentaire, ça m’intéresse ! 

Je vous invite aussi à découvrir d’autres méthodes de pasteurisation du substrat à chaud.

À bientôt et bonne culture.

PS : Les liens amazon dans cet article sont des liens affiliés. C’est-à-dire que je touche une commission à chaque fois que vous achetez un article au travers de ces liens. Ceci me permet de subvenir aux frais d’hébergement de ce blog et m’encourage à continuer à créer du contenu de qualité. Merci!

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Merci d'avoir lu cet article !

Pour en apprendre d'avantage,
vous pouvez télécharger gratuitement le guide :
Comment créer votre ferme à champignons

En vous inscrivant pour recevoir votre guide, vous recevrez également des articles, vidéos, des informations, des offres commerciales et d’autres conseils pour vous aider à cultiver des champignons. Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

GUIDE DE MYCICULTURE OFFERT

pour débutants ET experts

comment créer une ferme à champignons

En vous inscrivant pour recevoir votre guide, vous recevrez également des articles, vidéos, des offres commerciales et d’autres conseils pour vous aider à cultiver des champignons. Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Dans ce guide au format PDF, vous trouverez :

  • Les principales raisons pour lesquelles la myciculture est une culture d’avenir
  •  Une liste des espaces et du matériel nécessaire
  • Une description détaillée des étapes pour faire son substrat soi-même
  • Mes conseils pour faire fructifier et récolter les champignons
  • Mon retour d’expérience sur la vente des champignons frais
  • Des idées de sources de revenus complémentaires