fbpx
Découvrez gratuitement le guide : Comment créer votre ferme à champignons

Cultiver la pholiote du peuplier [Guide Complet]

comment cultiver la pholiote du peuplier
Sommaire

La pholiote du peuplier ou Cyclocybe Aegerita (anciennement agrocycbe aegerita), également connue sous les noms de Piboulabe, Pivoulade ou Pioppino est un champignon comestible appartenant à la famille des Strophariaceae. 

C’est un champignon qui est cultivé depuis longtemps, car ses spores sont agressives et faciles à répandre. On dit que déjà en antiquité romaine, on enfuyait des pholiotes entières sous des planches de peupliers ou des tas de copeaux pour les cultiver. 

La Piboulade se cultive assez facilement, bien qu’elle apprécie souvent des climats plutôt chauds. 

Dans cet article, vous retrouverez une description morphologique de ce champignons, ainsi que son habitat naturel. Je vous explique ensuite les différentes méthodes de culture que l’on peut employer, accompagné des paramètres de culture de la pholiote du peuplier. En fin d’article, vous retrouverez mes conseils pour réussir sa culture et sa récolte.

Description

Son chapeau, qui peut mesurer jusqu’à 10 cm de diamètre, est d’abord convexe puis s’aplatit avec l’âge. Il est de couleur brun jaunâtre à ocre, avec une marge plus claire et légèrement ondulée. Le pied mesure environ 10 cm de hauteur et est de couleur rouge orangé à brun rougeâtre. 

Sa chair est ferme et sa couleur varie du blanc au brun foncé. Elle dégage une odeur fruitée et agréable, tandis que son goût est doux avec des touches de noisette. 

Le mycélium de la pholiote du peuplier est blanc, avec des rhizomorphes noirs et charnus.

Milieu naturel de la pholiote du peuplier

On peut trouver la pholiote du peuplier en Europe, en Asie et en Amérique du Nord, en particulier dans les forêts de feuillus et de peupliers. Elle pousse sur des souches et des troncs morts ou mourants de peupliers, mais également sur des arbres de la famille des Salicacées.

La période de cueillette de la pholiote du peuplier est généralement du printemps à l’automne, mais elle peut apparaître plus tôt ou plus tard en fonction des conditions climatiques locales. Il est important de noter que cette espèce peut être confondue avec d’autres champignons, certains étant toxiques, il est donc essentiel de bien s’informer avant de la récolter.

Si vous aimez cet article, vous aimerez surement aussi :   Cultiver le pleurote de panicaut [Guide Complet]

Pour voir de magnifiques photos de ce champignon dans son habitat naturel, rendez vous sur ce blog.

Cultiver la pholiote du peuplier

La pholiote du peuplier est un champignon très versatile dans ses possibilités de culture. On peut à la fois le cultiver en intérieur qu’en extérieur. Il s’adapte aussi à divers substrats de culture.

En extérieur

En extérieur, on peut le cultiver en planche en utilisant des copeaux et plaquettes de feuillus, mais aussi de la paille. Elle préfère les températures élevées, il vaut mieux donc l’implanter au début du printemps pour une récolte à l’automne. Comme toujours avec les planches maintenir l’intérieur humide pendant tout le cycle est indispensable, et l’extérieur lorsque l’on veut déclencher la production, mais cela est souvent provoqué par l’arrivée de l’automne.

La culture sur buche est aussi possible. 

En intérieur

En intérieur, on peut la cultiver en sac ou seaux. Les colonnes peuvent aussi fonctionner, mais dans son habitat naturel, elle pousse verticalement, il vaut mieux donc reproduire ce schéma pour obtenir un champignon de qualité. 

Substrat de culture

Comme je le disais, ce champignon s’adapte à une variété de substrat. 

La paille peut lui convenir, bien qu’un ajout de sciure de bois ne lui fera pas de mal. Ou plutôt un lardage au blanc sur sciure (surtout en culture extérieur). 

Il pousse dans la nature principalement sur les peupliers, mais s’adapte à plusieurs autres essences d’arbre, dont les érables, les chênes et les saules pleureurs.

Vous pouvez utiliser de la sciure seule pasteurisée ou supplémenter celle-ci.

Paramètres de culture de la pholiote du peuplier

ÉtapeTempérature (°C)Humidité (%)CO2 (ppm)Luminosité (lux)Durée (jours)
INCUBATION21-2795-100>5000X15-20
INITIATION10-1590-100500-2000500-10007-15
FRUCTIFICATION13-1890-95500-2000500-10004-5

Incubation

L’incubation du pholiote du peuplier est assez longue, elle prend environ un mois. La colonisation du substrat est finie en deux semaines comme à peu près tous les champignons, mais il faut le laisser maturer un mois pour avoir un bon rendement ensuite.

Le sac de pholiote peut devenir légèrement orange pendant l’incubation, c’est tout à à effet normal.

Je n’ai pas grand-chose d’autre à dire sur l’incubation du pholiote du peuplier. Il n’y a pas particulièrement de difficulté à cette étape. Il un incube entre 20 et 27 degrés.

Fructification

La fructification, quant à elle, peut être un peu plus délicate. C’est un champignon qui pousse à partir du sol, normalement, en tout cas du bas vers le haut. Donc on peut faire fructifier le champignon sur le haut du sac. C’est une des options, ce n’est pas obligatoire parce qu’on peut aussi le faire fructifier sur le côté du sac, donc en faisant une croix dans le sac comme un pleurote. Et d’ailleurs, si vous cultivez en seau, vous Vous pouvez très bien faire pousser ce champignon par les trous du seau et pas forcément par le dessus du seau.

Si vous aimez cet article, vous aimerez surement aussi :   Comment fabriquer un humidificateur maison

Pour déclencher la fructification du pholiote du peuplier, il faut une humidité très haute et surtout, si vous le faites pousser sur le haut du sac, il faut que le haut du sac reste en permanence humide et qu’il ne se dessèche pas. Les primordia apparaissent souvent en une à deux semaines. J’ai remarqué chez moi que le pholiote du peuplier était assez long à faire apparaître ces primordia. Par contre, ensuite, il fructifie assez rapidement. Une deuxième volée, voire une troisième, assez simplement dans les mêmes conditions, vous le laissez et les prochains primordia apparaîtront.

Récolte du Pholiote du peuplier

La récolte de ce champignon est assez simple, car il pousse en touffe. Vous n’avez qu’à prendre la touffe dans vos mains et la tirer en tournant légèrement. Essayez de ne pas arracher trop de substrat. 

Sinon vous pouvez couper tous les pieds à la base, en vous rapprochant le plus possible du substrat. 

Le moment opportun où récolter est très court comme la plupart des champignons à collerette. D’après moi, il vaut mieux le récolter quand la collerette ne s’est pas encore détachée. Ou alors quand vous en voyez une se détacher, récoltez le tout. Ainsi il se conservera beaucoup mieux et plus longtemps. 

C’est un champignon très fragile, prenez-en soin. Il en sera d’autant plus beau dans votre assiette ou sur le marché. 

Mes conseils 

Pour développer une longue tige, le pioppino a besoin d’une concentration de CO2 plus importante. C’est pourquoi l’utilisation de sac est intéressante, car on peut laisser les rebords supérieurs afin de créer un microclimat. Si le renouvellement d’air est trop important, vous vous retrouverez avec des tout petits pieds. Il reste comestible, mais d’après moi, la chaire est plus dense et je le trouve moins joli.

N’oubliez pas que ce champignon préfère les températures élevées même s’il peut développer ses fruits à partir de 13°C, il donnera de meilleurs résultats à des températures plus élevées.

Conclusion

Vous avez maintenant tous les éléments en main pour cultiver la pholiote du peuplier. Croyez-moi, il en vaut la peine ! Nous avons vu qu’il est cultivable à la fois en intérieur et en extérieur, sur une variété de substrat et est assez rapide à cultiver. J’espère que cet article vous aidera à réussir sa culture. Si vous respectez chaque étape et les paramètres spécifiques à ce champignon, ça devrait le faire. 

N’hésitez pas à partager vos retours d’expérience en commentaire ou à explorer les autres fiches de culture.

Si vous aimez cet article, vous aimerez surement aussi :   Comment fabriquer une hotte à flux laminaire maison 

Mush love

Certains liens dans mes articles sont des liens affiliés. C’est-à-dire que je touche une petite commission qui n’a aucun effet sur votre achat lorsque vous les utilisez. Je ne conseille que des produits dont je suis convaincu de la qualité.

ARTICLES SIMILAIRES

4 Responses

    1. Bonjour,
      Oui c’est possible. Si vous les faites pousser par le dessus comme expliqué dans l’article, il faut maintenir un niveau de CO2 un peu plus élevé et une humidité importante pour que le mycélium se reforme. Vous pouvez faire cela en refermant le sac pendant une semaine par exemple avant de le rouvrir. Une autre technique,utilisable aussi pour les panicaut, est de retrourner le bloc et le faire glisser de quelques centimètres dans le sac. Afin de créer un espace d’air. Les champignons se formeront alors sur la face opposé du sac pour la deuxième volée.

  1. Bonjour, merci pour ces conseils de culture, penses tu que la pholiotte se plairait en monotube avec un substrat de sciure et de coco?
    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Articles Populaires
fournisseur mycélium fiable
Mycelium : fournisseurs fiables
sciure de bois pour cultiver des champignons
Le meilleur substrat pour cultiver des champignons [Guide Complet]
comment devenir cultivateur de champignon en france
Comment devenir cultivateur de champignon ? [Mon retour d'expérience]
chaux-eteinte
5 méthodes Low Tech de pasteurisation à froid
hydne herisson
Cultiver l’Hydne Hérisson [Guide Complet] ?
Merci d'avoir lu cet article