fbpx
Découvrez gratuitement le guide : Comment créer votre ferme à champignons
sciure de bois pour cultiver des champignons

Le meilleur substrat pour cultiver des champignons

Sommaire

Lorsque j’ai commencé à cultiver des champignons, la première question que je me suis posée a été : quel substrat est le meilleur ?

La réponse dépend du type de champignon que l’on veut cultiver, des ressources disponibles autour de chez soi et des techniques de culture employées… La liste est quasiment infinie : paille, bois, cosses, papier, céréales…

Au début, je ne me suis pas posé ces questions directement et j’ai essuyé quelques échecs bien frustrants. Le mycélium ne se répandait pas assez rapidement et des contaminations sont apparues. Puis j’ai rectifié la composition de mon substrat et ça a réglé mon problème.
Lisez la suite pour découvrir les principales matières utilisées comme substrat, leur avantages et leurs inconvénients.

Inscrivez vous pour débloquer

Insrivez vous à notre newsletter pour lire la suite de cet article.

Loading...

Le rôle du substrat et ses caractéristiques

Le substrat a deux rôles principaux.

  • Fournir une structure sur laquelle le mycélium peut s’étendre.
  • Fournir une partie des nutriments nécessaires à la fructification.

Le mycélium a besoin d’un milieu à la fois humide et légèrement aéré.
S’il y a trop d’eau, il ne pourra pas avoir d’échange gazeux et donc de croissance. S’il n’y a pas d’eau, il desséchera tout simplement. Il faut donc une matière dont les particules retiennent l’eau, mais ne sont pas trop fines pour ne pas « étouffer » le mycélium. Pour obtenir ce type de structure, on mélange parfois différentes matières de la même origine ou non, mais avec des tailles de particules variées.

Le mycélium se nourrit en partie de cette matière. Je dis en partie, car afin d’augmenter le rendement on peut être amené à supplémenter le substrat avec d’autres matières. Mais ce n’est pas le sujet de cet article.

Le meilleur substrat

Il n’y a malheureusement pas un substrat qui serait le meilleur pour tout le monde. Ce serait trop facile!
On peut tout de même édicter quelques règles afin de trouver le meilleur substrat pour vous.

Si vous aimez cet article, vous aimerez surement aussi :   5 méthodes Low Tech de pasteurisation à froid

Le meilleur substrat c’est celui que vous pouvez acquérir facilement.

Selon votre environnement, les matières premières seront différentes. Que ce soit au travers d’un voisin, un agriculteur, un magasin de jardinage ou un bar café, je vous conseille d’utiliser des matières disponibles dans votre région.

Le meilleur substrat c’est celui qui coute peu ou rien.

Beaucoup de matières sur lesquelles poussent les champignons sont considérées comme des déchets pour d’autres personnes.
Vous trouverez sans doute facilement un agriculteur qui pourra vous donner un peu de paille ou une scierie qui veut se débarrasser de la sciure générée par son activité.

Le meilleur substrat c’est celui qui est adapté aux espèces de champignons que vous voulez faire pousser.

Certains champignons aiment le bois, d’autres le fumier…
Je vous conseille de vérifier dans quel milieu le champignon que vous voulez faire pousser s’épanouira.

1 – La paille, le substrat le plus commun

La paille est une matière qui est largement disponible. On en trouve dans toutes les régions du monde où il y a de l’agriculture (céréales ou élevage). Peu importe le type de paille, c’est la cellulose de la paille qui est intéressante. Il faut faire attention à ce qu’il n’y ait pas de grains qui restent en trop grand nombre, car ils peuvent provoquer des contaminations. C’est un substrat parfait pour les débutants. On peut facilement faire pousser des pleurotes dessus avec peu de matériel et des techniques simples.

Pour une meilleure absorption d’eau, il faut défibrer la paille, c’est-à-dire la réduire en petits morceaux. C’est une étape un peu compliquée surtout si l’on habite en ville. Heureusement, on peut trouver dans certains magasins de la paille pré défibré. Sinon on peut utiliser une tondeuse à gazon pour hacher la paille dans son jardin.

paille

L’inconvénient de la paille c’est qu’elle est adaptée principalement aux pleurotes (gris, jaune, rose…). Ce qui est très bien pour commencer. Beaucoup d’espèces préféreront un substrat à base de bois ou au moins un mélange paille bois.

2 – Le bois, le substrat le plus versatile

Beaucoup d’espèces de champignons comestibles et surtout médicinaux sont des champignons lignivores. C’est-à-dire qu’ils poussent dans la forêt sur des arbres et se nourrissent du bois mort.

Toutes les essences de bois ne sont pas adaptées à la culture des champignons. Quelques-uns poussent sur des conifères, mais la plupart préfèrent les feuillus (chêne, hêtre, frêne, noisetier, bouleau…).

On peut inoculer directement sur buche ou souche d’arbre fraichement abattu. Ou à partir de déchets de scierie (copeaux, sciure…). Un mélange de sciure (70%) et de copeaux (30%) est vivement conseillé, car cela donne une structure très intéressante au substrat.

rondin de bois

3- Les autres déchets agricoles

Une liste exhaustive de tous les « déchets » agricoles utilisables serait très longue. Beaucoup de matières sont des coproduits d’autre production, la paille bien sûr, mais aussi les coproduits de la fabrication d’huile et tourteaux. Voilà quelques-uns des plus utilisés.

Si vous aimez cet article, vous aimerez surement aussi :   L'eau déjà présente dans un substrat (comment la calculer)

Les cosses de céréales et graines

Très intéressants pour leur forme et donc pour la structure qu’elles donnent au mycélium, elles promeuvent une prolifération rapide.
Couramment utilisés ; les cosses de sarrasin, les cosses de graines de tournesol, les cosses de plante à coton.
Les cosses de légumineuses ont aussi l’avantage d’être riches en protéines et donc d’augmenter le rendement.

substrat cosses de cacao

La fibre de noix de coco

La fibre de coco a une structure très intéressante, mais si tu es en Europe comme moi, ça vient forcément de loin. Je préfère ne l’utiliser qu’en petite quantité.

substrat fibre de coco

Les rafles de maïs

C’est un épi de maïs sans les grains. Cette matière est tellement riche en lignine qu’elle peut servir de remplacement pour les substrats à base de bois. Il faut une machine pour concasser la rafle.

rafle de mais

4 – Les déchets urbains

Si vous habitez en ville, vous pouvez trouver pas mal de matières intéressantes qui sont considérées comme des déchets par d’autres.

Le marc de café

Il se trouve absolument partout. Disponible dans tous les cafés, il est normalement jeté ou composté.
Le marc s’adapte à la culture du pleurote (mélangé à de la paille), mais aussi à la culture des champignons de couche (type champignon de paris).

Les drèches de brasserie

Ce sont les résidus de la fabrication de bière, toute brasserie artisanale aura des drèches dont elle voudra se séparer. Riche en fibres et appauvrie en sucre, on peut s’en servir pour la culture de champignons.

Les restes de boulangerie et de biscuiterie

Ces déchets peuvent aussi servir et sont disponibles à beaucoup d’endroits. Ils doivent être mélangés à une autre matière, car ils sont souvent trop riches en sucre.

pain

5- Fumier, parfait pour les champignons de couche

Le fumier est un substrat largement utilisé pour la culture du champignon de paris. Souvent c’est du fumier de cheval ou de vache, mais d’autres peuvent fonctionner.
Je n’utilise pas trop de fumier, car je travaille plus avec des champignons lignivores. Les méthodes de production sont assez différentes et ne s’associent pas forcément facilement.
Le fumier doit être mélangé à de la paille, s’il n’y en a pas assez dans le mélange de fumier. Le fumier doit être utilisé tout de suite après être monté en température. Sinon il faut le pasteuriser comme la paille.

fumier de cheval pour champignon

Dites-moi dans les commentaires quels substrats ou quels mélanges vous préférez utiliser! 🙂

Certains liens dans mes articles sont des liens affiliés. C’est-à-dire que je touche une petite commission qui n’a aucun effet sur votre achat lorsque vous les utilisez. Je ne conseille que des produits dont je suis convaincu de la qualité.

ARTICLES SIMILAIRES

9 réponses

  1. Pour ceux qui sont en ville, pour la culture pour débutant ( intérieur ), le plus simple et moins dispendieux que j’ai trouvé c’est d’acheter du foin à la ferme et de la granule de bois Premium ( bois franc ) à la quincaillerie. Aussi, en animalerie de la litière pour animaux Rip de bois ou en granule de bonne qualité et copeaux de bois pour BBQ haut de gamme diverses essences( 100% naturel ) Ça pourrait fonctionner, tout dépendant de la sorte de champignon…

    Merci pour votre excellent site 😉 et la qualité de vos fiches 😉

    1. Cela dépend de la variété. Tous ceux qui poussent bien sur la paille ne devraient pas poser de problème. Comme les pleurotes.

  2. Bonjour est ce que je dois pasteuriser une deuxième fois le marc de café/dreche de bière, avec les pellets de paille ou alors je peux juste pasteuriser les pellets seuls et les ajouter ensuite au parc et à la dreche?!
    Merci pour votre réponse

    Alizée

    1. Bonjour,
      Théoriquement le marc de café est pasteurisé au moment de la préparation du café. Il faut l’utiliser très rapidement ou le stocker au congélateur.
      Si c’est pour une production commerciale je te conseille de repasteuriser le café car les risques de contaminations sont assez importants avec ce genre de supplément.
      Pour les drêches, il faut repasteuriser dans tout les cas.

Laisser un commentaire

Articles Populaires
fournisseur mycélium fiable
Mycelium : fournisseurs fiables
champignons sans kit
Faire pousser des champignons sans kit c’est facile !
comment devenir cultivateur de champignon en france
Comment devenir cultivateur de champignon ?
chaux-eteinte
5 méthodes Low Tech de pasteurisation à froid
culture pleurote sur paille
Comment cultiver des pleurotes sur de la paille ?
Merci d'avoir lu cet article