fbpx
Découvrez gratuitement le guide : Comment créer votre ferme à champignons

5 méthodes Low Tech de pasteurisation à froid

Sommaire

La pasteurisation à froid d’un substrat ou pseudopasteurisation est une méthode dite Low Tech. 

L’intérêt principal de cette technique est qu’elle nécessite peu de matériel, que l’on soit un cultivateur amateur ou professionnel.

Elle permet de cultiver une variété de champignons même s’il y a des exceptions. 

Dans cet article je présente 5 méthodes de pasteurisation à froid en détaillant chaque étape du processus et en précisant leurs particularités.

Théorie

On parle de pseudopasteurisation, car dans les faits une pasteurisation réelle se produit seulement à une température de 70°C pendant 1 heure. Par souci d’efficacité je vais tout de même parler de pasteurisation dans cet article. 

Ce n’est donc pas la stérilité que l’on recherche par ces méthodes. C’est plutôt de diminuer le nombre de micro-organismes compétiteurs dans le substrat et de le rendre plus accueillant pour notre mycélium. Les méthodes que je vais présenter diffèrent dans leur fonctionnement, mais ont toutes ce même but.

Préparation du substrat avant pasteurisation

La pasteurisation à froid est souvent utilisée pour les substrats à base de paille pour 2 raisons. D’abord cette méthode nécessite un trempage, il faut donc un substrat que l’on peut par la suite égoutter. Ensuite la pasteurisation froide permet de conserver certaines bactéries bénéfiques dans le substrat, ce qui est un avantage pour la paille, car sans elles, la flore compétitrice se développerait beaucoup plus vite.

Avant de pasteuriser la paille, il faut la broyer, sauf si vous vous êtes procuré de la paille défibrée. Cette étape est importante, car elle va favoriser une propagation du mycélium beaucoup plus rapide et donc réduire les chances d’échec. Vous pouvez couper la paille aux ciseaux si vous ne faites qu’une petite quantité, mais vous allez vite vous rendre compte que c’est très fatigant pour les doigts. Une autre option est d’utiliser le mixeur de la cuisine.

Pour de plus grandes quantités de paille, on peut utiliser une tondeuse à gazon. Étendez la paille dans votre jardin et passez la tondeuse dessus. C’est aussi possible avec un rotofil. Déposez la paille dans une grande poubelle ou un baril et plongez le rotofil à l’intérieur.

Si vous aimez cet article, vous aimerez surement aussi :   4 méthodes de pasteurisation à chaud

Une fois que vous avez votre paille défibrée, vous pouvez choisir votre méthode et passer à l’étape suivante. 

Vous allez avoir besoin d’un contenant adapté à la quantité de substrat utilisé (un sceau, une poubelle, un baril…), du produit de pasteurisation choisi (eau, chaux, charbon, savon, javel) et quelque chose pour mélanger.

Si vous préparez de grandes quantités, des sacs en fil de fer ou en jute vous aideront à essorer le substrat facilement.

Pour plus de détail sur l’essorage, vous pouvez aller lire mon article sur l’humidification du substrat.

1 – Pasteurisation à froid par fermentation

La plus simple, mais aussi la plus longue des 5 méthodes de pasteurisation à froid.

Mettez la paille dans votre contenant. Rajouter de l’eau jusqu’à l’immersion. Posez quelque chose de lourd par-dessus pour que toute la paille soit maintenue sous l’eau.

Laissez tremper 7 à 14 jours. 

Les bactéries anaérobies (qui se développent dans des milieux sans air) vont se réveiller et attaquer les bactéries aérobies (l’inverse) et les spores de moisissures. 

Après 7 à 14 jours selon vos conditions climatiques, l’eau de surface apparaitra trouble et gluante, c’est normal. 

Évacuez l’eau et égouttez la paille, les bactéries anaérobies de nouveau exposées à l’air vont mourir.

Votre substrat est prêt à être ensemencé.

2 – Pasteurisation à la chaux

Ici c’est l’action du pH qui va éliminer une partie des micro-organismes. En effet, la chaux est alcaline, un milieu qui est favorable au mycélium, mais pas aux compétiteurs.

Attention, tous les champignons n’aiment pas les milieux alcalins. Cette méthode est surtout utilisée pour cultiver des pleurotes qui s’y adaptent très bien. D’autres champignons peuvent y survivre, mais je ne m’avancerai pas là-dessus. À vous de faire vos propres tests à petite échelle bien sûr. 

pasteurisation avec chaux éteinte

La première chose à laquelle il faut faire attention c’est d’avoir le bon produit. Il existe plusieurs types de chaux et toutes ne fonctionneront pas et certaines sont dangereuses pour la santé. Celle qui nous intéresse est la chaux éteinte (hydroxyde de calcium). À ne pas confondre avec le carbonate de calcium utilisé en agriculture pour modifier le pH du sol. Le carbonate ne rendra pas votre eau alcaline. Ne prenez pas de chaux vive (oxyde de calcium), elle est dangereuse pour les voies respiratoires. 

Remplissez votre contenant à 60% d’eau. 

Portez des gants et un masque quand vous manipulez la chaux (ça peut faire de la poussière).

Ajouter de la chaux à hauteur de 1 à 2 g par litre d’eau. 

Si vous aimez cet article, vous aimerez surement aussi :   La vérité sur le bois de résineux

Selon les sources, la quantité de chaux à utiliser varient grandement. Le pH de l’eau que vous utilisez influence aussi. Au final c’est à vous de déterminer la quantité qui est adaptée à votre situation. Le but étant d’atteindre un pH basique de 13 ou au minimum supérieur à 9,5. Vous pouvez tester le pH très facilement avec des bandelettes de pH. 

Mélangez bien. Quand votre eau est au pH désiré, rajoutez la paille et faites en sorte qu’elle soit complètement immergée.

Laissez tremper une nuit (entre 12 et 24h).

Égouttez la paille 1 heure et ensemencez.

3 – Pasteurisation à la cendre

La pasteurisation à la cendre est très similaire dans son fonctionnement à celle à la chaux, elle augmente le pH. 

Vous pouvez utiliser du charbon de bois, ou les cendres de votre poêle ou du feu. 

Utilisez la même méthode que juste au-dessus, mais remplacez la chaux par de la cendre (30g par litre). 

Vérifiez le pH à l’aide des bandelettes.

Après avoir égoutté votre paille, vous allez vous retrouver avec une eau très basique. Vous pouvez vous en débarrasser dans le réseau d’eau. Si vous voulez la rejeter dans la nature, sachez que cela tuera la plupart des plantes. Je vous conseille d’utiliser un réducteur de pH (souvent utilisez pour les piscines) avant de rejeter l’eau. L’eau avec un pH neutre sera inoffensive pour les plantes, mais vous allez tout de même enrichir le sol en calcium, ce qui favorise certaines plantes et en désavantage d’autres.

4 – Pasteurisation au savon

La pasteurisation au savon fonctionne différemment des deux méthodes précédentes. Le savon change rapidement la pression osmotique entre les parois des cellules des organismes compétiteurs. Pour faire simple, ajouter du savon crée un environnement dans l’eau qui est complètement différent de celui à l’intérieur des cellules. La différence de pression osmotique fait rompre les parois cellulaires. 

L’avantage de cette technique est la disponibilité du produit, mais aussi que l’on peut utiliser du savon biodégradable. Ce qui permet de rejeter l’eau dans la nature sans inquiétude.

Remplissez votre contenant d’eau à 60%. 

Ajoutez 0,6g de savon par litre d’eau.

Mélangez puis immergez la paille.

Laissez tremper 12 à 24h 

Égouttez et ensemencez. 

5 – Pasteurisation à l’eau de javel

Cette méthode de pasteurisation est très efficace, car le chlore dans l’eau de javel élimine 99,99% des micro-organismes. 

Le désavantage c’est qu’il faut neutraliser le chlore avant l’ensemencement sinon le mycélium ne se développerait pas.

Si vous aimez cet article, vous aimerez surement aussi :   L'eau déjà présente dans un substrat (comment la calculer)

Vous pouvez utiliser de l’eau de javel à 5% ou du chlore pour piscine (il en faudra moins avec le chlore).

Remplissez votre contenant d’eau à 60%. 

Ajoutez 3,5g d’eau de javel par litre d’eau (portez un masque et des gants).

Mélangez et immergez la paille. 

Laissez tremper entre 4h et 12h (le temps de trempage est plus court, car la méthode est plus efficace)

Avant d’égoutter la paille, il faut diminuer le taux de chlore à l’aide d’un réducteur de chlore (aussi utilisé pour les piscines). La quantité de réducteur de chlore à utiliser varie selon les marques donc suivez les indications sur l’emballage.

Vous pouvez maintenant égouttez et ensemencé.

L’eau déchloriné est normalement inoffensive pour les plantes, mais par sécurité je vous conseille de vous en débarrasser dans le réseau d’eau.

Conclusion

Vous êtes libre de choisir la méthode de pasteurisation à froid qui est la plus adaptée à votre situation et aux espèces que vous cultivez.

La fermentation, la javel et le savon sont adaptés à la majorité des champignons. La chaux et la cendre sont plus adaptées aux pleurotes. 

Je vous invite à essayer à petite échelle avant de tenter de gros volumes. 

La colonisation complète doit se faire dans les 7 à 10 jours, sinon l’apparition de contaminants est probable.

Si vous rencontrez un problème, n’hésitez pas à le partager en commentaire! 

Certains liens dans mes articles sont des liens affiliés. C’est-à-dire que je touche une petite commission qui n’a aucun effet sur votre achat lorsque vous les utilisez. Je ne conseille que des produits dont je suis convaincu de la qualité.

ARTICLES SIMILAIRES

2 réponses

  1. Bonsoir merci pour cet article. Ma question est la suivante: peut-on utiliser la pasteurisation froide avec de la sciure et l’avez vous déjà essayé ? L’égouttage pourrait se faire à l’aide de sacs de jutes ! Merci

    1. La pasteurisation par trempage n’est pas conseillé avec la sciure car il est quasi impossible de l’égoutter suffisamment. Vous pouvez tout de même tenter si vous utiliser uniquement des copeaux épais qui n’absorberont pas trop d’eau.

Laisser un commentaire

Articles Populaires
fournisseur mycélium fiable
Mycelium : fournisseurs fiables
champignons sans kit
Faire pousser des champignons sans kit c’est facile !
comment devenir cultivateur de champignon en france
Comment devenir cultivateur de champignon ?
chaux-eteinte
5 méthodes Low Tech de pasteurisation à froid
culture pleurote sur paille
Comment cultiver des pleurotes sur de la paille ?
Merci d'avoir lu cet article