fbpx
Découvrez gratuitement le guide : Comment créer votre ferme à champignons

Comment cultiver des pleurotes sur de la paille ?

culture pleurote sur paille
Sommaire

On conseille souvent aux débutants de cultiver des pleurotes sur de la paille. 

C’est vrai que les pleurotes sont bien adaptés à ce type de substrat et poussent facilement sous diverses conditions environnementales. On peut aussi caractériser son mycélium comme agressif, c’est-à-dire qu’il colonise très rapidement le substrat. Ce qui permet de devancer d’autres micro-organismes et donc de travailler dans des conditions non stériles. 

J’ai moi-même commencé par ce type de culture de champignon et de substrat. Ce qui m’a valu une belle récolte et beaucoup de motivation pour continuer.

Voici donc un guide étape par étape de la culture de pleurote sur paille.

Préparation de la paille 

Broyage 

Votre paille doit être broyée avant d’être utilisée comme substrat. Le broyage casse les fibres de la paille, ce qui permet au mycélium de se répandre plus rapidement.

Vous pouvez faire cela avec une tondeuse à gazon ou un rotofil dans un grand seau. 

Sinon, les jardineries vendent souvent de la paille défibrée.

Supplémentation

La supplémentation n’est pas du tout obligatoire. Elle permet une meilleure récolte en augmentant la quantité d’azote et de sucre dans le substrat. Malheureusement, elle permet aussi aux bactéries et moisissures compétitrices de se développer plus vite. 

Je ne conseille pas aux débutants de supplémenter leur paille.

D’après moi, la meilleure supplémentation est le mycélium sur grains de céréales, car s’il est de qualité, il est exempt de contaminations. Malgré tout d’un point de vue commercial, le mycélium peut coûter cher s’il est utilisé comme supplémentation.

Si vous souhaitez tout de même utiliser une supplémentation, en voici quelques exemples, qu’il faudra pasteuriser bien sûr. 

Le son de blé
Le marc de café
Les drêches de brasserie
Les coproduits de boulangeries et de biscuiteries
Le fumier 

Pasteurisation de la paille 

Pour moi, la méthode la plus simple et la plus directe pour pasteuriser la paille tout en l’humidifiant est le trempage. 

Il existe deux types de trempage, à froid et à chaud. 

Si vous aimez cet article, vous aimerez surement aussi :   Cultiver des champignons en seau [Guide Complet]

J’ai personnellement une préférence pour la deuxième méthode que je trouve moins polluante pour l’environnement. Je la conseille aussi pour un débutant qui s’essaye à la culture de pleurote sur paille pour sa consommation personnelle. 

La démarche à suivre est la suivante : 

– Mettre la paille broyée dans un bac / poubelle / fût

– Couvrir d’eau bouillante ou pour une grande quantité remplir aux 2/3 d’eau très chaude du robinet puis compléter le dernier tiers d’eau bouillante

– Placer un poids sur le dessus afin que toute la paille soit submergée

– Laisser tremper une nuit

Si vous voulez plus d’informations sur les autres types de pasteurisations possibles, cliquez ici et ici.

Lardage du mycélium de pleurotes sur de la paille 

Le lendemain, quand l’eau est à température ambiante, égouttez la paille. 

Vous voilà maintenant avec votre substrat fin prêt pour être ensemencé.

Mycélium 

Avant cela, il vous faut bien sûr du mycélium que vous aurez préalablement commandé sur internet.

Voici deux sites qui en vendent :

La mycosphère

Mycelia

Attention, le temps de production est souvent de deux ou trois semaines.

La souche que vous choisirez dépend de vos conditions de culture. 

Certaines espèces comme les pleurotes gris se plaisent autour des 15°C. D’autres comme le pleurote jaune ou rose aiment les températures supérieures à 20°C. 

Contenant

Il existe une grande variété de contenants pour cultiver des pleurotes sur de la paille.

Les seaux ou bacs en plastique rigide. Les sacs en plastique souples.

Si vous cultivez des champignons pour la première fois, je vous conseille la technique du seau ou du sac poubelle.

Pour le seau il suffit de faire des trous d’un centimètre de diamètre sur tout le pourtour. Tous les 15 cm en ligne espacés de 10cm.

Pour les sacs en plastique, vous n’aurez qu’à percer le sac avec un cutter désinfecté 

Lorsque vous avez choisi votre contenant, déposez une couche de paille dans le fond. Ensuite, alternez une couche de grains de mycélium, une couche de paille. 

Si vous ne supplémentez pas la paille, utilisez 10% du poids de la paille humidifié en mycélium.

Sinon vous pouvez descendre jusqu’à 5%.

Petite astuce : la paille absorbe 70% d’eau donc si vous avez 2 kg de paille sèche (30% du poids final) vous vous retrouverez avec 6,6kg de paille humidifiés. Ce qui donne environ 0,6kg de mycélium pour un lardage à 10%.

Enfin, refermez votre contenant

Incubation du substrat 

Pour l’incubation, c’est très simple. Il faut placer votre substrat dans un endroit à l’abri du soleil où la température est de 20°C minimum. 

Si vous aimez cet article, vous aimerez surement aussi :   Cultiver les champignons comme un pro en 5 étapes essentielles

La seule règle c’est de ne pas toucher votre substrat pendant 10 jours. 

Ensuite vous pouvez jeter un coup d’œil. 

Si tout est blanc, vous pouvez passer à l’étape suivante. 

Fructification 

La dernière étape est une étape délicate, car il faut fournir au mycélium les bonnes conditions pour fructifier. 

Une baisse de température est souvent nécessaire pour déclencher la fructification et l’apparition des primordia. 

Si votre maison est plutôt fraiche (17-18°C), vous pouvez simplement mettre votre substrat à la lumière indirecte du soleil et asperger 2 ou 3 fois par jour d’eau les trous du contenant. 

Quand les primordia apparaissent, continuez à asperger un peu, mais ensuite arrêter, car cela pourrait tacheter ou faire pourrir les champignons. 

Si vous cultivez plus d’un ou deux seaux/sacs de champignons, je vous conseille de construire une chambre de fructification dédiée. La charge de spores dans l’air d’un espace de vie sera trop importante et peut générer des problèmes d’allergie. 

Une cave peut faire l’affaire, ou un box de culture intérieur.  

Vous allez devoir vous assurer que l’air est renouvelé régulièrement, c’est-à-dire que le taux de CO2 n’augmente pas trop. Et que l’humidité est constante. 

Vous pouvez toujours continuer avec la technique de l’aspersion manuelle, mais vous pouvez aussi fabriquer un humidificateur maison.

Quelle que soit votre méthode de culture, les primordia apparaitront entre 5 à 7 jours et les champignons seront formés en 10 et 15 jours. 

Conclusion 

Cultiver des pleurotes sur de la paille est très satisfaisant pour un débutant. Les résultats sont généralement au rendez-vous rapidement. 

J’espère que cet article vous aidera à vous lancer dans cette culture qui me fascine tant. 

Si vous voulez que j’approfondisse un sujet en particulier, n’hésitez pas à me le dire en commentaire! 

À bientôt

Certains liens dans mes articles sont des liens affiliés. C’est-à-dire que je touche une petite commission qui n’a aucun effet sur votre achat lorsque vous les utilisez. Je ne conseille que des produits dont je suis convaincu de la qualité.

ARTICLES SIMILAIRES

2 réponses

  1. Merci pour vos explications.
    Je cherche un fournisseur de mycélium à inoculer dans des bottes de paille pour une culture à l’extérieur.
    Je l’ai fait il y a une quinzaine d’années avec des chevilles achetées à la pépinière Jacques Briant, avec un résultat époustouflant, mais cette méthode semble ne plus exister.
    Pouvez-vous m’aider ?
    Merci.
    Chantal Huot de SAINT-ALBIN

Laisser un commentaire

Articles Populaires
fournisseur mycélium fiable
Mycelium : fournisseurs fiables
comment devenir cultivateur de champignon en france
Comment devenir cultivateur de champignon ?
champignons sans kit
Faire pousser des champignons sans kit c’est facile !
sciure de bois pour cultiver des champignons
Le meilleur substrat pour cultiver des champignons
culture pleurote sur paille
Comment cultiver des pleurotes sur de la paille ?
Merci d'avoir lu cet article